Un lion du Nouveau Cirque Triomphe est arrivé au refuge Tonga :

Tarzan est désormais au refuge.

Un lion et trois lionnes vivaient dans le camion du Nouveau Cirque Triomphe.

Pendant plusieurs mois, nous sommes alertés concernant le sort d’un lion et de trois lionnes de cirque. Ils vivent dans un camion, mais ne participent pas aux représentations. Inquiet de leur devenir, notre association déploie des sympathisants afin d’y filmer leur condition de détention. Malgré nos demandes, le cirque refuse de nous les confier. En mars 2022, alors que les femelles n’y sont plus, le lion mâle est confisqué par les autorités. 

white7

Un jeune lion âgé de 3 ans :

C’est une victoire : nous apprenons en ce mois de mars 2022 qu’un lion du Nouveau Cirque Triomphe vient d’être retiré. Âgé de 3 ans, il se prénomme Tarzan. Notre association s’inquiétait de son sort depuis un certain temps déjà. Comme lui, trois lionnes vivaient dans de tristes conditions. Enfermés dans leur camion, sortant de temps en temps et de préférence hors de porté du public – qui était interdit de photographier ces animaux – ces lions ne participaient pas aux représentations. Le cirque n’avait plus de certificat de capacité pour s’en occuper. Et cela n’est pas le seul manquement du cirque, comme le prouve le rapport en ligne de la DDPP de la Rhône datant de janvier 2021. 

Inquiets, nous demandons à plusieurs sympathisants de se rendre au cirque. Leur constat est le même : Si l’état physique des animaux ne semble pas inquiétant, le fait que le cirque soit méfiant crées des inquiétudes pour les visiteurs. Pourquoi les interdire de les approcher ? Pourquoi fermer le camion pendant l’heure des représentations ? Ni une, ni deux, nous décidons de joindre le cirque. 

Une proposition de prise en charge des quatre lions :

Courant septembre 2021, après avoir pu obtenir de nombreuses images, nous décidons de joindre le cirque. Notre message est simple, clair et précis. Puisqu’ils n’ont plus les autorisations nécessaires à la détention des animaux sauvages présents, à savoir un lion et trois lionnes, nous leur proposons une prise en charge des quatre individus immédiate. Une nouvelle vie pourra s’offrir à eux, bien loin de l’enfermement dans leur camion, de l’itinérance et de la vie de cirque en général. Malheureusement, la réponse ne se présentera jamais. Et c’est dommage, puisque le cirque survit très bien sans la présentation des lions. Leur présence n’est qu’illusoire. Annoncés sur les affiches, ils ne sont même pas visibles lors des horaires de représentation. Pourquoi continuer à les garder ? Offrons leur une nouvelle vie ! Sans parler du fait que cela ferait quatre fois moins de frais pour le cirque. Ils n’auraient plus besoin de la remorque ni de la cage de détente, qu’ils pourraient revendre. Plus besoin d’assurer les frais vétérinaires ni alimentaires de ces félins. Le cirque est gagnant, les animaux également.

Le cirque se défend :

Nous n’en sommes pas à notre première enquête ni à notre première prise de contact. Parfois, les circassiens se décident à échanger avec nous malgré nos divergences d’opinions. Ils arrivent même à comprendre notre point de vue. Il arrive, rarement mais cela arrive, que certains se rapprochent de nous afin de trouver conseil pour les aider à relocaliser des animaux. Mais la majorité restent sourds à nos appels. Et jamais nous ne baisserons les bras ! Notre unique but est de venir en aide à ces malheureux, qui vivent dans des conditions de détention lamentable. Le Nouveau Cirque Triomphe a été l’un d’eux, préférant nous ignorer que d’agir pour le bien-être des animaux… Jusqu’au 14 Mars 2022. Le cirque nous explique que l’article que nous avions partagé sur les réseaux sociaux n’est que mensonge. Les lions, lors de leur présence au sein de la ménagerie, ne leur appartenaient déjà plus. Si ces derniers étaient présents, c’est uniquement le temps que le nouveau propriétaire puisse venir les récupérer. Si nous n’avons jamais eu de réponses à nos sollicitations, pour leur placement, c’est tout simplement parce que toutes les associations sont des menteuses. Et pour terminer, le circassien nous explique que non, le lion [il n’emploiera jamais son prénom, Tarzan] n’a pas été confisqué par les autorités et que ce sont eux qui ont pris la décision de s’en séparer. Pour terminer la conversation, il ajoutera que si le cirque aurait vraiment voulu le garder, personne n’aurait pu leur prendre. 

Nous essaierons d’aborder le sujet des précédents lions, notamment celui que One Voice a dévoilé avoir retrouvé chez un taxidermiste, ainsi que des lionnes, mais notre interlocuteur semble se fâcher. Sa seule réponse sera que le cirque n’a désormais plus les lions, qu’il ne souhaite plus en parler et qu’en cas de question, c’est avec le nouveau propriétaire qu’il faut voir sans pour autant nous donner son nom.

Où sont les lionnes ?

En plus de Tarzan, le cirque se trouvaient en possession de trois femelles. Les différentes images de nos sympathisants peuvent en attester. Lors de cet échange, le cirque nous explique que les lionnes ne sont plus leur propriété. Elles ne le sont plus depuis bien longtemps, puisque lorsqu’elles se trouvaient sur les différentes communes, celles-ci étaient en attente de leur nouveau propriétaire. Mais où ces lionnes peuvent-elles se trouver ? D’après les informations publiées par l’association One Voice, les fauves auraient été transférées chez un autre dresseur de cirque, Guy Mordon. Elles ne s’y trouveraient plus.

Free Life se penchent plutôt sur un autre cas. Les lionnes seraient toujours présentes au sein de la famille Gougeon, mais plutôt dans un autre établissement. Fini le Nouveau Cirque Triomphe. Mais où ? Seul deux cirques peuvent encore détenir des fauves. Le cirque Italiano, qui possède déjà un lion et de nombreuses lionnes, ainsi qu’un Zavatta. Un des camions du cirque Tony Zavatta, avec une lionne à l’intérieur, était présent l’année dernière.

Continuer à s'informer :

Naveen, Faith, Hope et Chance sont sauvés
Tania et les tigres du cirque d'Europe