Mina est décédée
Vos signalements
Vos signalements
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Nos projets à travers le monde :

L’année 2021 s’est écoulée. Nous devons nous préparer à une nouvelle année de combats, de luttes acharnées, de procédures [très] longues pour venir en aide aux animaux. En cette nouvelle année 2022, plus que jamais, nous agirons en France mais également à l’étranger. De nombreux animaux ont besoin de notre aide. Qu’ils soient exploités pour l’industrie du divertissement ou du tourisme, nous veillerons sur eux.

En France, nous espérons pouvoir sortir le maximum d’animaux des cirques itinérants. Certains sont au cœur de nos actions. Ce n’est pas pour rien, il devient urgent d’agir. Nous espérons également que la ménagerie des Plantes acceptera enfin de confier Nénette l’orang-outan à un sanctuaire. En Allemagne, le chimpanzé Robby se meurt dans sa remorque de cirque. Tout comme Buba, l’éléphante solitaire des Pays-Bas. En Asie, le combat se poursuit malgré la pandémie. Les combats de boxe d’orangs-outans continuent, tout comme les cafés à thématique d’animaux sauvages. Quant aux plus petits primates, ils servent toujours de marionnettes dans certains cafés. Sans oublier qu’à l’autre bout du globe, à Marrakech, ces mêmes singes sont toujours exploités pour attirer les touristes. 

INTERPELLONS GUCCI :

Le Nouvel An Chinois vient de démarrer et comme chaque année, un animal sera mis à l’honneur. Les signes astrologiques chinois représentent douze espèces animales, allant du rat au dragon, en passant par le singe ou encore le bœuf. Cette année, nous rentrons dans l’année du tigre. Un magnifique animal, véritable symbole des espèces en voie de disparition. Son territoire disparaît depuis à petit, tout comme sa population. On pourrait alors croire que, pour bien démarrer cette année les sociétés et marques pourraient mettre en avant sa conservation… Que nenni. La marque de luxe Gucci n’a rien trouvé de mieux que de faire poser ses mannequins entourés de tigres dressés. Ce genre de photos va à l’inverse du bien-être animal. Il encourage indirectement le trafic de cette espèce. En voyant de telles photos, les gens vont se dire que le tigre est domesticable et vont essayer d’en acquérir un. Ils vont donc alimenter un trafic certain, et faire vivre ces grands félins dans des conditions inappropriées. Car tigron, c’est joli, c’est beau, on en fait ce qu’on en veut, en grandissant l’animal deviendra de plus en plus dangereux et prendra de plus en plus de place. Un accident pourrait si vite arriver. 

Interpellons poliment la marque Gucci en leur demandant de ne plus utiliser d’animaux sauvages dans leur campagne. Et, qu’au minimum, les bénéfices de sa collection Gucci Tiger soit reversées aux associations locales œuvrant pour la protection du tigre dans son milieu naturel.

Gucci_
Gucci_Tiger
Gucci

Sauver les lions du cirque :

Ils sont quatre sept. Quatre Sept lions vivant bien loin de la vie qu’ils auraient pu avoir en liberté. Bien loin d’une vie de roi de la savane. Et si nombreux sont les circassiens qui prétendent que leurs animaux vivent mieux chez eux qu’en liberté, une fois de plus, nous apportons la preuve que non. Découvrez l’histoire de ceux que nous baptisés Naveen, Faith, Chance, Hope et des trois lionceaux récemment nés.

S’il vous plaît, aidez-nous à sauver ces pauvres lions et leur offrir une maison à vie dans un sanctuaire. 

VOTRE AIDE peut tout faire basculer : partagez nos articles, une signature sur l’une de nos pétitions ou encore un don pour nous aider à financer nos projets futurs pour – nous l’espérons – ces futurs pensionnaires :

Pour Nénette, un sanctuaire :

Née libre sur les terres de Bornéo, il y a bientôt 53 ans, Nénette est détenue au sein de la ménagerie des plantes depuis 1972. Elle est aujourd’hui une véritable star au sein du zoo. Pourtant, sa vie n’a rien de celle d’une star. Arrachée à sa famille âgée dès son plus jeune, alors même que des études ont prouvées que les femelles orangs-outans peuvent rester avec leur mère jusqu’à 15 ans, vendue comme une bête de foire, exposée dans un enclos à la vue des visiteurs tapant contre la baie vitrée et des flashs des appareils… 

S’il vous plaît, aidez-nous à sortir cette vieille mère orang-outan de la ménagerie. Après des années de privation, pour le plaisir des hommes, l’âge de la retraite devrait avoir sonné. Un sanctuaire pourrait l’accueillir, lui permettant de retrouver un semblant de dignité. 

VOTRE AIDE peut tout faire basculer : partagez nos articles, une signature sur l’une de nos pétitions ou encore un don pour nous aider à financer nos projets futurs afin de demander à la Ménagerie de libérer Nénette.

Sanctuaire en France ? Il est temps :

Free Life milite depuis de nombreuses années pour créer ses propres sanctuaires en France notamment pour les fauves, primates et zèbres. Si de tels établissements sont présents dans de nombreux pays du monde, la France ne possède quasiment aucun sanctuaire. Pire encore, elle ne propose qu’un statut de zoo aux potentiels structures ! Nous devons changer cela !

Si des structures d’accueil sont disponibles pour les animaux confisqués par les autorités, les places sont loin d’être illimitées et le nombre d’animaux saisit ne cesse d’augmenter. Encore plus avec l’interdiction prochaine des animaux dans les cirques itinérants français. Il faut donc pouvoir placer ces mêmes animaux qui quitteront les camions, les fouets et l’itinérance. Soutenez nos projets !

Offrir des maisons à vie aux animaux dans le besoin, notamment issus du trafic d’espèces protégées, des cirques ou des zoos à l’abandon reste notre but premier !