Sauvons 5 tigres et léopards d'une ferme-usine !

Free Life financera leur transport vers un sanctuaire.

Après un premier sauvetage réussi, il reste encore des tigres et léopards à sauver.

C‘est via notre partenaire en Thaïlande, que nous avons appris l’existence de grands félins enfermés dans une ferme-usine. La WFFT, aidée par des ONG internationales, avait alors pu déjà en libérer une dizaine l’année dernière. Cependant, de nombreux animaux sont encore sur place. C’est donc tout naturellement que Free Life s’est proposé de financer le transfert du prochain sauvetage ! Cinq d’entre eux sont concernés !

white7

Ferme-usine, une seule issue : l'enfer !

L‘année dernière, nous apprenons que notre partenaire thaïlandais, la Wildlife Friends Foundation Thailand, va réaliser le sauvetage de nombreux tigres et léopards enfermés dans une ferme-usine qui cesse son activité. Le premier sauvetage déjà passé, financé par de nombreuses organisations afin de libérer une dizaine d’individus, nous apprenons que des animaux sont encore sur place. Nous contactons alors la WFFT pour savoir combien d’entre eux vivent encore entre les murs bétonnés et si tous pourront être sauvés. Malheureusement, le prochain transfert ne se fera – encore une fois – pas dans son intégralité. Seuls cinq individus auront la chance de pouvoir quitter cet endroit pour fouler les pattes au sein du Tiger Rescue Center. 

C’est naturellement que Free Life propose de prendre l’intégralité des frais en charge pour le transfert. Cependant, il ne faut pas que ce transfert de dernière minute empêche nos différentes actions en cours, notamment le sauvetage d’animaux de cirque. Ni une ni deux, Free Life lance une campagne sur les réseaux sociaux. C’est sur Instagram, avec nos partenaires de chez EcoTalk France, qu’une vidéo est publiée expliquant la situation. En quelques jours seulement, l’objectif est atteint. 

Mais encore une fois, aucune date n’est fixée. Que cela soit en France ou à l’étranger, les démarches administratives sont longues. De plus, il faut du temps pour que le sanctuaire dans lequel nos cinq protégés puisse construire les différents enclos. Mais nous savons que le transfert devrait se faire dans la dernière semaine du mois de mars. 

Thaïlande, une condition animale catastrophique :

Free Life est habituée à venir en aide aux animaux sauvages captifs. En Thaïlande, ce n’est pas notre premier combat. Quelques mois plus tôt, nous avions pu libérer l’éléphante Kham-Phaeng de ses chaînes. Elle coule désormais des jours heureux dans un sanctuaire. Nous sommes intervenus à de maintes reprises aussi concernant le sort des animaux dans certains zoos thaïlandais, ne serait-ce que pour la femelle gorille Bua-Noi ou les combats de boxe d’orangs-outans. Dans ce dernier cas, nous avons écrit aux autorités en leur proposant la prise en charge de ces derniers, avec différents rapports à l’appui. 

Dans quelques jours, grâce à vous, à vos dons et votre générosité, nous pourrons offrir la liberté à ces cinq pauvres innocents qui jusqu’alors, n’avaient jamais pu mettre leurs pattes sur un sol froid et dur. Alors même que les tigres et les léopards sont deux espèces en danger d’extinctions, leur exploitation – que ce soit à travers les cirques, les selfies ou pour leur peau et os – elle, continue. Mettons fin à cela ! 

Une exploitation jusqu'à épuisement ?

Dans cette ferme-usine, et comme dans les nombreuses prisons pour grands fauves de ce genre, les conditions de vie des animaux qui y sont détenu sont abominables. Enfermés jour et nuit dans des cages entièrement bétonnées, sur un sol nu sans aucun enrichissement afin de faire passer le temps. Ces grands félins qui, dans leur milieu naturel, parcourent des dizaines de kilomètres pas jour en sont réduits à tourner en rond dans des cachots grillagés où ils étaient très certainement destinés à la reproduction de masse afin que les tigreaux et les léopardeaux soient vendus à des particuliers en manque d’exotismes ou à des zoos afin de réaliser des selfies. Enchaînés, drogués, battus et humiliés, voilà le triste destin des bébés qui pouvaient être programmés avant que notre partenaire ne puisse les sauver !

Tiger Rescue Center, le sanctuaire :

Heureusement, ces nombreux grands chats termineront leur jour paisiblement au sanctuaire Tiger Rescue Center de la Wildlife Friends Foundation Thailand. Avant l’arrivée du premier groupe de la ferme-usine, déjà neuf autres tigres avaient pu gagner une place au sein du sanctuaire : Baithong, Maruay, Mena, Pong, Rambo, Susu, Pang, Mee Mee et Mukda. Tous sauvés d’horribles maltraitances. 

Continuer à s'informer :

Un lion du Nouveau Cirque Triomphe à Tonga
Sauvons les lions Naveen, Faith, Hope et Chance