Les lionnes du cirque Amar maltraitées ?

Elles sont cinq. Cinq lionnes au cœur des polémiques.

Au cirque Amar, vivait le lion blanc Eliott. Maintenant disparu, cinq lionnes y sont toujours captives.

En 2020, le lion blanc Eliott vivait au sein du cirque Amar. Bien qu’aujourd’hui le beau mâle à la queue coupée n’y vit plus, ses compagnes, elles, y sont toujours captives. Free Life a enquêté afin de connaître les conditions de détention de ces dernières et où se trouvait le lion. Sont-elles à plaindre ? Y-a-t-il de quoi agir pour déposer une plainte ? Doivent-elles être placées dans un sanctuaire en urgence ?

white7

C'était l'histoire d'un lion et de cinq lionnes :

Chaque fois que le cirque Amar débarque dans une nouvelle vie, celui-ci ne passe pas inaperçu. Comment ne pas connaître cette grande enseigne du cirque qui, autrefois, aux côtés de Pinder, Bouglione ou encore des chapiteaux Gruss se trouvait être l’un des plus impressionnants de France et qui a marqué toute une génération d’enfants… Maintenant, le nom de cet établissement n’est plus qu’une location par la famille Caplot. Avec ces camions rouge vif et son chapiteau qui se partage la même couleur et le jaune, le cirque sait se faire remarquer. Mais les camions ne sont pas là pour transporter que le matériel. Dans l’un d’entre eux, vit encore cinq lionnes. 

En 2020, le cirque est accusé de mauvais traitements envers son lion mâle. Il s’appellerait alors Eliott et, comme Massai et de nombreux mâle de son espèce, ne servirait que de reproducteur. Le lion a été filmé à plusieurs reprises par l’association One Voice qui accuse le cirque de le laisser isolé, enfermé sur une plaque de métal brûlante. Jamais, il ne sortirait de son camion. Nous croisons alors le cirque à deux reprises la même année. Les images le prouvent, Eliott ne participe pas aux représentations et n’a jamais été filmé en extérieur. 

Cinq lionnes partagent sa vie. Elles n’ont plus, n’ont jamais été filmées dans la cage extérieure. Cependant, contrairement à Eliott, participent aux représentations du cirque. Quelques mois après les différentes enquêtes incriminant le cirque de détenir le lion dans l’irrégularité la plus totale, celui-ci disparaît alors. Fini pour Eliott la vie au sein du cirque Amar. Où est-il ? Est-il décédé ? Est-il passé entre les mains d’un autre circassien ? Mis à la retraite ? Pendant un temps, une rumeur prétendait que le lion aurait été confié à la société Arena Production, alors propriétaire de gros cirques avec animaux comme Médrano et le cirque de Saint-Pétersbourg. Il aurait pu croiser la route de Mina et Kamala donc… Une autre rumeur le prétendait chez Sandrine Lebris, ancienne dresseuse, puisque la famille Caplot lui avait déjà confié Zulu et Sarabi quelques années auparavant. Mais sans aucune preuve pour l’affirmer, sa disparition reste, à ce jour, inexpliquée pour les associations.

Alertés par des habitants de Bourg-en-Bresse :

Nous sommes alors en février 2023. Plusieurs années se sont écoulées depuis notre dernière rencontre avec le cirque Amar et la disparition d’Eliott. Il était pourtant facilement reconnaissable avec sa queue coupée. Nous recevons alors une alerte via nos réseaux sociaux. C’est dans l’Ain, à Bourg-en-Bresse, que le cirque Amar vient de faire un arrêt. Nous échangeons alors avec un collectif local, qui nous explique que les conditions de détention des animaux sont similaires à celles des années passées. C’est-à-dire qu’une cage de détente est bien montée, mais aucun fauve ne s’y trouve. Sur certaines journées, le camion resterait même entièrement fermé.

Il est grand temps qu’aujourd’hui la législation soit respectée dans tous les établissements sous peine de saisie. Pourquoi ces lionnes ne sortent-elles du camion que pour se produire sous le chapiteau dans un numéro qui ne possède aucun intérêt pédagogique ? Voir des lionnes faire des tours de piste, sauter d’un tabouret à l’autre ou se mettre sur leurs pattes arrières permettent-ils aux enfants de leur faire prendre conscience que ces grands félins sont en danger dans leur environnement naturel ? Pour ces diverses raisons, nous pensons que non, la place de ces lionnes n’est pas au sein du cirque. Ce n’est pas l’idéal pour elles. Un refuge devrait pouvoir les accueillir et restons entièrement disponible pour échanger avec les circassiens leur placement.

Est-il possible de retrouver Eliott ?

Nous espérons que l’ancien lion blanc du cirque Amar soit encore vivant et que son propriétaire l’ait juste déplacé pour éviter que les polémiques ne viennent ternir son image. Si la DDPP avait donnée raison au cirque, l’association à la base du signalement, One Voice, elle, ne lâchait rien. Au final, jusqu’à la fin de la tournée 2020, le lion pouvait encore être visible au sein de la ménagerie avant de totalement disparaître. Ce n’est pas la première fois que les cirques font disparaître des lions, comme la lionne Betty et son mâle Natcher/Sultan au cirque William Zavatta.

Actes de maltraitances ?

Il est évident que ce cirque n’est pas en accord avec la réglementation, pourtant bien faible, de l’arrêté du 18 mars 2011. Bien qu’installée, les lionnes ne bénéficient pas de sortie dans l’enceinte extérieure. Nous avons également pu filmer les lionnes en train de boire via un jet d’eau au tuyau d’arrosage. Pourtant, elles devraient bénéficier de l’eau potable en permanence. Elles ne bénéficient pas non plus de dispositifs adaptés pour grimper, se cacher ou simplement faire leurs griffes. Nous ne pouvons donc être en accord avec de tels manquements pourtant nécessaires au bien-être des lionnes ici présentes. Free Life a également pu filmer trois lionnes enfermées dans l’espace en métal sans possibilité de rentrer s’abriter au sein du camion.

Continuer à s'informer :

Un lion du Nouveau Cirque Triomphe à Tonga
Naveen, Faith, Hope et Chance sont sauvés