À propos
de nous

FREE LIFE, C'est quoi ?

Free Life est une association de loi 1 901 (loi française), déclarée auprès de la préfecture du Var depuis septembre 2018. L’association a était créée dans le but de venir en aide aux animaux sauvages mais également pour promouvoir la conservation des espèces dans leur milieu naturel, pour que ces derniers puissent avoir des droits, ainsi que pour protéger nos environnements. Toute l’année, y compris sur nos périodes plus discrètes, nous travaillons sans relâche pour arrêter l’exploitation et la souffrance des animaux qu’ils soient nés libres ou captifs. Nous souhaitons montrer au grand public qu’une harmonie peut avoir lieu entre l’homme, la nature et l’animal. Nous pouvons coexister sans chasser l’autre de son territoire.

Depuis notre création, nous ne cessons d’alerter les autorités sur le sort de nombreux animaux captifs à travers le monde. Ces derniers vivent sans droits, dans des conditions bafouant leurs besoins et loin de toute compassion à leur égard. Notre mission est d’offrir à ces animaux une vie digne. Pouvoir offrir aux animaux captifs un avenir meilleur et aux animaux sauvages une relation moins difficile avec les communautés locales. Nous pensons que la violence ne résoudra jamais rien. Des solutions pacifistes existent, et nous souhaitons les mettre en avant.

Notre action de tous les jours consiste à pouvoir intervenir le plus rapidement, là où les animaux ont besoin de notre présence. Afin d’être le plus efficace, il est possible que nous réalisions des enquêtes par nos propres moyens, avec l’aide de lanceurs d’alertes ou de la communauté locale, pouvant parfois s’étaler sur plusieurs mois, voir plusieurs années. Nous réalisons des vidéos, afin d’avoir des images à l’appui de chacun de nos propos. Quand nécessaire, nous demandons des expertises vétérinaires ! Nous essayons avant toute action d’en savoir plus : pourquoi les animaux vivent-ils dans ces conditions ? Pouvons les aider à sortir de là ? Un dialogue avec le propriétaire est-il possible ? Pourrons-nous reloger l’animal ? 

projet de sanctuaire pour fauves ?

Saviez-vous que le but premier de notre association est de créer un sanctuaire pour grands fauves maltraités, détenus illégalement par les particuliers ou abandonnés ? Avant d’aller plus loin, comprenons ensemble ce qu’est appelé un sanctuaire. C’est un lieu offrant un nouveau départ pour les grands félins sauvés d’une vie de souffrance dans les zoos, cirques ou gardés comme animaux de compagnie par des particuliers. Ces derniers vivent alors dans de très vastes enclos, en semi-liberté et limitant au maximum les contacts avec l’homme. Dans ces maisons à vie, les animaux ne sont pas là pour se reproduire, ni pour se donner en spectacle. Ils sont là pour se réimprégner au maximum de la vie qu’ils auraient pu avoir, si ces derniers seraient nés libres. 

Pourquoi pas de reproduction ? Parce que les places sont limitées. Et elles doivent être accordées aux animaux qui en auront le plus besoin. Nous ne pouvons priver un animal maltraité d’une maison à vie, à cause d’une naissance. Imaginez un seul instant qu’un propriétaire d’animal souhaite nous le confier, parce qu’il cesse son activité. Si nous ne pouvons accueillir son gros chat, celui-ci se fera euthanasier. Pourrons-nous vraiment avoir sur la conscience la mort d’un individu ?

En ce qui concerne les enclos, ces derniers devront être le plus grand possible. Nous souhaiterions offrir aux animaux environ un hectare par animal/groupe d’animaux. Les enclos de verdure permettront aux grands fauves d’avoir l’intimité et l’espace qu’ils souhaitent. Pour certains, ce sera la première fois qu’ils auront la chance de sentir l’herbe sous leur patte, de grimper aux arbres ou de courir sur de longues distances. 

Rappelons qu’à cause de leurs antécédents, ces mêmes animaux ne pourraient pas survivre seuls dans la nature. C’est pourquoi, au sein de notre sanctuaire, les animaux bénéficieront de soins à vie par des professionnels et dans un environnement spacieux qu’ils connaîtront pour la première fois de leur vie. Toutefois, nous espérons que de nombreux pensionnaires auront la chance de retourner sur les terres de leurs ancêtres. Nous y tâcherons ! 

Vous aussi, vous pourrez rejoindre le projet des sanctuaires Free Life et nous aider à offrir des maisons à vie pour les animaux martyrs. Nous vous proposerons, en temps voulu, plusieurs formules d’adoptions afin de participer à la nourriture et les soins à vie.